jeep hotchkiss 02.2015

En février 2015, un accord de protection du patrimoine avec le Service d'incendie et de secours de la Corrèze permet au Retromobil club d'accueillir chez lui une deuxième Jeep aux couleurs des pompiers de la Corrèze. C'est, selon ses papiers, une Hotchkiss.

Le club va désormais s'attacher à reconstituer l'histoire de ce véhicule, qui n'était plus utilisé depuis plusieurs années. Premier indice : sa batterie (12 volts) indique une date de mise en service en octobre 1987...

Ce que l'on sait aussi, c'est qu'il s'agissait d'un petit véhicule apte à se faufiler pour atteindre des endroits peu accessibles, pour une intervention au plus près du sinistre avec sa petite réserve d'eau qui occupe l'espace arrière, et que l'on estime à 200 litres. Deux dévidoirs de tuyaux (sans les tuyaux) sont installés de chaque côté de la citerne.

Pour le reste... tout reste à faire. Redémarrer son 4 cylindres Willys, bien sûr, après les révisions d'usage, mais aussi connaître l'histoire de sa construction. Et en matière de Jeep, la chose n'est pas aisée. Une plaque du Ministère des Armées, sur le tableau de bord, confirme sa précédente vie militaire. Une deuxième plaque précise qu'elle a été réceptionnée en avril 1963 par l'ERGM de La Maltournée. Il s'agit de l'Etablissement de réserve général automobile de La Maltournée (en banlieue parisienne) qui avait été chargé, après guerre, de reconditionner et d'entretenir les énormes stocks de matériels américains laissés en prêt-bail.

Du neuf avec du vieux...

Les Jeep Willys et Ford qui avaient fait la guerre, puis les Hotchkiss M201, serviront de matière première à de nouveaux véhicules. Les engins étaient démontés, les pièces mises au rebut ou bien reconditionnées, et des véhicules refabriqués comme neufs, pour alimenter l'armée française.

A noter qu'Hotchkiss, pour sa part, a fabriqué des Jeep dès 1946 grâce à une licence accordée par Willys, et a fabriqué des M201 dès 1955, copies de la célèbre Willys MB que le constructeur américain ne construisait d'ailleurs plus...

En 30 ans, l'ERGM de La Maltournée aura re-construit 40.000 Jeep (source : Chris Jeep http://cc.chez-alice.fr/hotchkiss/index.html).

Voilà les premiers éléments que l'on peut vous donner sur cet engin. Vous pourrez suivre son redémarrage sur notre site.