simca P60 moteur flash janvier 2016

Une nouvelle venue sortie de grange, une autre qui cherche un carbu, une troisième qui souffre des bras arrières et une Deuche un peu spéciale : il s'en passe des choses au Rétromobil club, même l'hiver.

L'hiver est actif au Rétromobil club de Tulle. La plupart des voitures des adhérents restent au chaud, et quelques-unes en profitent pour se refaire une beauté mécanique. Ainsi le bon vieux Chenard et Walker dans son jus attend sa dynamo révisé par un chamane de l'électricité auto. La nouvelle petite dernière du boss, sauvée de la destruction, une Renault 11 GTL même pas rouillée, attend un carburateur rénové après avoir reçu un radiateur neuf et un réservoir nettoyé. Une CX GTI rouge (S1) attend qu'on veuille bien l'opérer du train arrière pour en changer les roulements, ce qui sera fait dès que les tuyaux hydrauliques auront bien voulu se détacher. Une Deux-chevaux Très Spéciale, depuis longtemps en chantier, attend la visite de son géniteur pour se faire rallonger le capot, sous lequel a pris place un 4 cylindre à plat de GS, le tout entre quatre jantes alliages superbes.

Elysée

Et puis il y a la petite dernière, annoncée sur la carte de voeux du président. Le 29 décembre 2015 se sont ouvertes les portes d'une remise corrézienne, et la lumière du jour a pu se refléter sur la carrosserie verte d'une Simca P60 Elysée dans son jus. Elle était là depuis les années 80, au sec, attendant une restauration qui n'est jamais venue. Après avoir été rapatriée dans les locaux du Rétromobil Club de Tulle, Jacques, son nouveau maître passionné Simca, s’est penché sur ses entrailles.
Après un peu de dégrippant introduit par l’intermédiaire des puits de bougies, car son cœur était bloqué par de nombreuses années d’immobilisation, puis quelques jours d’attente, et enfin un "secouage" virulent sur le 4ème rapport, son moteur s'est remis en mouvement.
Une batterie, quatre bougies neuves, un grattage en règle des rupteurs, un bidon d’essence en direct au carburateur, contact et... Quelques coups de démarreur plus tard, le moteur Flash s'est lancé. La Simca vibre à nouveau de toutes ses entrailles. Son réanimateur et son assistant sont satisfait, ils ne s’attendaient pas à ce qu'elle se manifeste si prestement.
La prochaine étape sera un nettoyage de sa robe bicolore, suivie d’une auscultation de ses soubassements sur le pont du club pour un diagnostic approfondi.